Nouvelles règles

10/05/2020

Les prix de l’immobilier continuent leur ascension fulgurante dan certaines villes de France, et de manière générale sur tout le territoire, puisque l’année 2019 s’inscrit comme une année record sur le nombre de transactions immobilière dans l’ancien. C’est dans ce contexte que l’Etat Français et notamment le haut conseil de la stabilité financière tire la sonnette d’alarme sur un phénomène inquiétant. Toutes ces transactions immobilières se font pour la plupart à l’aide d’un crédit, dont raffolent les français, et c’est précisément ce qui commence à inquiéter le gouvernement. L’endettement des ménages français n’a jamais été aussi haut, et le HCSF y voit une menace pour l’équilibre financier de la société française.
En conséquence, le HSCF a remis son rapport au gouvernement et préconise que certaines nouvelles règles soient appliquées par les établissement financiers prêteurs sur l’activité de crédit immobilier, et que d’autres déjà existantes soient appliquées de manière plus stricte. De nouvelles contraintes fleurissement donc sur l'immobilier à crédit.

[sommaire]

Endettement limité à 33%

Un des règles censées être respectées mais qui était largement laissée de côté ces dernières années est la fameuse règle des 33%. En effet, normalement les établissements financiers sont censés calculer les revenus d’un couple et ne pas accepter d’accorder un crédit si celui-ci induit un endettement supérieur à un tiers des revenus du couple. Depuis janvier 2020, cette règle est maintenant censée être respectée à la lettre, et plus seulement appliquée aux petits revenus.

Surfinancement terminé

Une des grosses possibilités de financement dont raffolent les français est le crédit immobilier à 110%. Cette appellation sous-entend que la banque prend en charge la totalité des frais engendrés par le crédit immobilier, et que l’emprunteur ne doit injecter aucune épargne dans son projet. Nombreux sont les investissements locatifs financés de cette manière ces dernière années, et c’est une des raisons qui a poussé les français dans leur frénésie de l’achat immobilier.
Depuis janvier 2020, de moins en moins d’établissements prêteurs seront prêts à accorder un financement de cette manière, et les crédits ne seront censés ne plus financer que le prix du bien au maximum.

Difficile de trouver son crédit ? Passez voir votre courtier

Ces nouvelles règles vont permettre aux banques de freiner un peu la folie ambiante qui entoure les crédits immobiliers. Ces nouvelles règles couplées à l’environnement de taux qui restent très bas, et qui abîme la rentabilité de banques sur le crédit font naître un nouveau phénomène : les refus bancaires.
Il devient de plus en plus difficile d’obtenir son crédit immobilier de nos jours, et il faut montrer patte blanche si on ne veut pas se voir refuser son crédit.
Les particuliers se tournent donc de plus en plus vers les courtiers, afin de trouver de l’aider pour son crédit immobilier.

Partager sur: